Choisir l’harmonie.

Agnès Bos-Masseron

f49c8fe2658e041e485565f7a728d207

Message de l’Ami reçu par Agnès Bos-Masseron le 25-1-19

L’humanité ne peut plus se permettre des choix autres que ceux d’harmonie. Le boomerang maintenant est trop grand.


Encore et toujours inconditionnellement, nourrir l’harmonie. La nourrir de son bonheur, la nourrir de son intention, la nourrir de sa participation consciente, car l’harmonie est le tout.

Nous le disons et le redisons, alors que tant croient que le bonheur est la résultante de conditions, de circonstances, de situations, comprendre qu’être bonheur est acte de dévotion. Se recentrer, offrant la dévotion au cœur de soi-même, rayonnant ainsi la pureté, rayonnant ainsi le cœur même de l’harmonie.

Vous le savez, plus que jamais l’attention donne vie. L’humanité ne peut plus se permettre des choix autres que ceux d’harmonie. Le boomerang maintenant est trop grand. L’humanité ne peut plus se permettre de choix autre que celui d’être l’écoute de la plus belle fréquence de soi.

Il est vrai, il semble y avoir une traction, une sorte de dualité. Le positif attire. Le négatif aussi semble attirer. L’être choisit le juste milieu et choisit d’honorer la plus belle fréquence de son unicité.

Certains diraient peut-être que le dernier chapitre de la grande bataille est engagé. Heureux ceux qui savent l’au-delà de la bataille. Heureux ceux qui savent la voie de l’unité. Heureux ceux qui savent écouter la voix de la sagesse, celle du juste milieu et embrasser ces pulsions ou ces tractions qui semblent provenir de cette dernière bataille au sein du duel. Se souvenir, le duel n’est qu’illusion.

Que choisit chaque être pour l’équilibre de la terre, pour le bien être de tous les plans et particulièrement peut-être le plan céleste et celui des élémentaux ? Choisir l’harmonie.

L’histoire va toujours donner l’apparence qu’il est de justes raisons de justifier quelque dysharmonie. L’histoire va toujours justifier le fait de se laisser entraîner par l’attraction de la dernière bataille au sein du duel. Sage et heureux, bienheureux même, celui qui choisit la voie de l’unité, qui choisit d’honorer l’harmonie, laissant la terre être peuplée des règnes élémental et céleste, des êtres de bonté, de douceur, de tendresse et d’humour.

Nous vous saluons.


Source: https://www.anandamath.org

Avis. Les textes publiés sur ce blog le sont à titre informatif. Votre discernement doit prévaloir en tout temps.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.